Critique CD A Montreux / L'Alsace Le Pays

Dans le sillage de Montreux


Le Saint-Louis Blues Band vient de sortir son deuxième CD. En puisant dans les bonnes vibrations du Festival de Jazz de Montreux.



TOUT le monde, ou presque, sait maintenant que Saint-Louis abrite dans ses murs un grand orchestre de jazz. Créé en 1992, le Saint-Louis Blues Band regroupe vingt-et-un musiciens amateurs, ainsi qu'une chanteuse, venus d'horizons divers. De répétitions intensives en concerts, la formation a sorti son premier CD en 1998 Initiales : SLBB !

Souhaitant élargir son répertoire et diversifier ses expériences, le big band a présenté en octobre 1999 un concert-fusion avec l'Orchestre Régional de Jazz d'Alsace. Un premier prix au concours international de jazz de Bourbon-Lancy, en juin 2000, a ponctué un itinéraire qui a connu son premier aboutissement au dernier Festival de Jazz de Montreux. Le Festival de Montreux est un must en matière de jazz. Les plus grosses pointures s'y retrouvent chaque année devant un public d'initiés. Paralèllement au festival officiel, se déroule un « festival off » d'une très grande richesse aussi. Cette année, quelque 900 formations ont sollicité leur participation à ce « festival off », mais 80 orchestres seulement ont été sélectionnés. Et parmi eux, le Saint-Louis Blues Band. Autant dire, un exploit ! « C'est le rêve de tout musicien de jazz de participer un jour à ce festival, » explique Jean-Claude André, chef d'orchestre, venu présenter à la presse, mercredi soir, le nouveau CD, en compagnie de Raphaël Dreyer, président de l'association. Un festival qui a enthousiasmé les musiciens et soudé plus profondément encore un groupe par ailleurs d'une grande stabilité. C'est au Parc Vernex de Montreux, la grande scène du Festival Off, que le Saint-Louis Blues Band s'est produit les 15 et 16 juillet, devant un public très nombreux. Avec le désir de conserver une trace de ce concert mémorable. Sous la forme d'un CD d'une très grande qualité.

80 orchestres seulement ont été sélectionnés. Et parmi eux, le Saint-Louis Blues Band. Autant dire, un exploit !



Le concert du 16 juillet a été enregistré en live intégral par un studio mobile et mixé à Lausanne par Stéphane Monnhart et Jean-Claude André. L'on y retrouve la « griffe swing » caractéristique du SLBB, sa cohésion et la qualité de ses solistes. Si Duke Ellington reste présent dans le répertoire, on note une évolution du band ludovicien vers des musiques plus modernes comme Time and us de la très atypique Carla Bley ou Next day de Kris Berg. Avec des touches très bluesy pour les oeuvres de Peter Herbozheimer ou le Stolen moments d'Oliver Nelson et Paul Jennings. Un désir d'évolution qui a toujours animé le Saint-Louis Blues Band, qui nous offre ici le disque de la maturité. Avec un petit regard en coin vers les musiques Latino qui pourraient bien constituer le futur de notre big band... Un futur qui se concrétisera cet été, avec un festival de jazz dans le sud de la France, une prestation à Bâle au mois d'août et un concert à Belfort au mois d'octobre. En espérant La Coupole, qui constituerait assurément un bel écrin pour le plus beau bijou musical de la Cité des Trois Lys.

LE CD « Saint-Louis Blues Band à Montreux » comporte 12 titres. Il a été réalisé avec le concours de la Ville de Saint-Louis. La pochette est l'oeuvre de l'artiste-peintre Christophe Hohler, partenaire indissociable du big band. Le CD a été tiré à 500 exemplaires et est sorti le 15 décembre. Il est en vente au Forum et à Music Colombo à Saint-Louis. Jean-Claude André et Raphaël Dreyer ont présenté mercredi soir le nouveau CD du Saint-Louis Blues Band.

Claude Golling

Connexion musiciens